Rechercher

Comment Senseen veut servir l’agroécologie ?



La jeune pousse basée à Sophia Antipolis se penche sur le sujet de l’agroécologie, qu’elle entend accompagner en proposant des solutions de mesure, rapides et faciles, du type « laboratoire dans la poche ». Depuis sa création en 2020 un équipement portable bas cout combinant la miniaturisation d’un spectromètre proche infrarouge et d’analyse par intelligence artificielle est disponible.


L'agroécologie fait de plus en plus d'adeptes. Ce nouveau modèle agricole alternatif au courant conventionnel vise à prendre en considération les écosystèmes dans la production. Aux intrants utilisés par l'agriculture traditionnelle (produits phytosanitaires, semences non biologiques…), l'agroécologie oppose les interactions entre les organismes naturels présents dans un sol préservé permettant d'optimiser récoltes et rendement tout en diminuant les impacts négatifs sur l'environnement. Des nouvelles pratiques qui s'inscrivent dans une vision à long terme, que d'aucuns estiment bien plus rentables dans les prochaines années car pérennes.

Dans ce nouveau contexte d’agroécologie où l’approche est de remettre le vivant en action, la question qui se pose est de savoir quel est l’état d’une ferme, d’une culture, des produits dans cette nouvelle perspective. Finalement peu de mesures d’évaluation sont faites car trop souvent nécessitant l’envoi d’échantillons à des laboratoires avec des coûts associés. De plus, les mesures sont souvent disponibles dans une logique d’agriculture conventionnelle évaluant des paramètres physico-chimiques. Des chercheurs du CIRAD ont développés une approche différente qui permettrait de mesurer l’état de stress des plantes dans une logique agroécologique mais les mesures étaient jusqu’à présent difficile à réaliser jusqu’à la disponibilité du scanner de Senseen.



Mesurer pour progresser


Depuis 2 ans , Senseen, avec son scanner bas-coût, et la coopération avec le Centre National d’Agroécologie, a mis au point des modèles de mesures qui permettent désormais de mesurer en routine sur le terrain les paramètres de stress ( cad Potentiel REDOX, Ph) afin d’évaluer l’état des cultures dans une logique « mesurer pour progresser » . Les actions les plus avancées se situent pour la mesure du stress des vignes et des céréales. D’autres cultures et d’autres paramètres sont en études comme sur le sol, les fruits, la pomme de terre, la betterave.


Connaitre ce que l’on mange

Comme peu de mesures sont faites, les qualités nutritionnelles des produits ne sont pas mesurées en routine et peu d’études se penchent sur la relation entre les qualités nutritionnelles des produits et les pratiques agronomiques

Senseen avec son équipement bas coût entend travailler sur ces sujets afin non seulement de comprendre l’état de la production mais placer le produit dans la chaine complète de la ferme à la fourchette ainsi que dans une logique d’une seule santé homme-animal-nature.




26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout